11 octobre 2020

Chassepots, Lorenz, Dreyses et Fusils à Bouchon - 063 - Uhlans prussiens, 1870

La terreur des braves gens, les uhlans. Pas de mauvais jeu de mot aujourd'hui, je l'ai déjà faite à de multiples reprises. Deux régiments de uhlans.   Des figurines Old Glory. Pour une fois, les lances sont grosses et ne cassent pas, sauf si un éléphant séleucide s'asseoit dessus.   La brigade de 8 est un peu plus solide et tient plus de temps face à une infanterie déterminée qui avance.   Un des deux régiments. le 1 ou le 6, flemme de reprendre la photo sur le DD.    L'autre régiment, le 6 ou le 1... [Lire la suite]
Posté par tizizus à 10:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 août 2020

Vallière et vieilles dentelles, les guerres de Louis XV - 002. Les fusiliers prussiens, la suite, et sans doute fin

Plop,   Après l'inenarrable infanterie italienne pour 1859, et les aficionados de la moustache et du cuir, plus de la cuir d'ailleurs, voici la suite de l'infanterie prussienne pour Lui-Même le Grand.   Trois nouveaux bataillons de 24 fusiliers, avec deux drapeaux au centre... Peints à la main, ce n'est pas une réussite... mais on progresse dans ce difficile art de peindre des drapreaux moulés et pas droits du tout... J'avais déjà fait les drapeaux Electeur de Bavière et Suisse pour Louis XIV dans les mêmes conditions.... [Lire la suite]
Posté par tizizus à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 août 2020

Vallière et vieilles dentelles, les guerres de Louis XV - 002. Les cuirassiers prussiens,, avec cuirasse siouplé

'Plop De retour après quelques temps d'absence. Pas pour cause d'arrêt momentané de peinture, ni de covid, mais juste par crétinisme et fainéantise. J'avais plein de figurines à socler (cuirassiers et fusiliers prussiens, infanterie piémontaise en 1859, train d'artillerie nordiste, marqueur de perte du Brunswick, généraux de la garde en 1859/70...) et d'autres à vernir (cavalerie bavaroise 1870, infanterie polonaise premier empire, état-major français 1859/7O, portuguais pour le suisse, brunswickois toujours pour l'helvète... [Lire la suite]
Posté par tizizus à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2020

Vallière et vieilles dentelles, les guerres de Louis XV - 001. Les fusiliers du Grand Fromage

Plop Ouverture d'un nouveau chantier, projet, fantasme... atelier aussi, ca peut marcher... J'ouvre ici donc, sous vos yeux tout ébauhis, une nouvelle série de billets, consacrée, comme son nom l'indique, à la guerre en dentelles, sous Louis XV, et bien entendu, Lui-Même le Grand, sans oublier les autres... A tout saigneur, tout horreur, commençons par les voisins d'Outre-Rhin, du genre de voisin à mettre sa musique très fort, à parler fort au téléphone, à aller s'incruster chez le voisin honni en passant par le balcon de la... [Lire la suite]
Posté par tizizus à 20:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 février 2020

Du Prussien pour le Suisse - 10ème Partie : les marqueurs

Plop, C'est juste pour meubler un peu, le temps que le prince Fafa m'envoie les drapeaux de cuirassiers promis. Je subodore qu'il est en train de se rouler dans leur soie, nu comme il se doit. "Ach, zes chens du chnord! touchour a fair des truk kontr natur!" Donc quelques marqueurs avec ce qu'il restait de figurines en rab des troupes du Suisse, les autres ayant été mis sur les généraux Pas gland chose à se mettre sous la dent. Demain, retour du second en pire, avec... des canons. L'artillerie à cheval autrichienne. Je vois le... [Lire la suite]
Posté par tizizus à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 février 2020

Du Prussien pour le Suisse - 9ème Partie : Le Bleu de chauffe

Plop, Retour à la dentelle fine avec des mecs pas si fins que ça. Je parle des cavaliers en bleus (non, prince Fafa, pas le capitaine Stark, ton célèbre avatar des Tuniques Bleues), le même bleu avec lequel ils iront se faire lorencizer et chassepoter quelques 100 après. Il faut dire qu'on aime les traditions en Prusse. Je parle bien entendu des dragons prussiens, au beau bleu de cobalt (je l'ai éclairci volontairement, ca a plus de classe comme ça) Bon, un peu de kultur. J'ai choisi de représenter les régiments Bayreuth et de... [Lire la suite]

28 janvier 2020

Du Prussien pour le Suisse - 7ème Partie : les patrons

Plop, De retour en dentelles, affriolante comme il se doit, avec les état-majors. Car il en faut des gars pour commander. Et envoyer tous ces gueux à la mort pour la (leur) gloire, leur Roi/Empereur/Chef/Patron... et je ne sais plus trop quoi, ptet pour Dieu aussi... Un général prussien en 1806 n'avait-il pas dit qu'un bon soldat ne doit penser qu'à trois choses : "A Dieu, Au Roi, A Rien" ? Bon, trêves de bavardages futiles, place aux photos Une belle brochette, avec Lui-Même le Grand en fond de Panzerkeil. Il était déjà... [Lire la suite]
25 septembre 2019

Du Prussien pour le Suisse - 6ème Partie : le train et les marqueurs d''artillerie

Plop, Retour à la dentelle. En effet, le suisse, un éminent membre du FESSE, se pare de sa plus belle dentelle. Oh Seigneur Dieu!!!! Pas grand chose de bien excitant, le train d'artillerie et les artilleurs en rabiot que j'ai soclé sur des socles ronds individuels pour en faire des marqueurs. De quoi tirer quelques canons et agrémenter les tables de manière plus visuelle que des morceaux de bois colorés. Place aux photos Le train a formé le cercle. Des indiens?   Non pas celui-là...   Non en fait, fausse alerte.... [Lire la suite]
26 août 2019

Du Prussien pour le Suisse - 5ème Partie : l'artillerie

Plop Le blog remet sa plus belle dentelle et se transforme en un beau canon qui envoie les boulets au loin Oh Seigneur Dieu! Les feux d'infanterie c'est bien. Mais quelques canons pour renforcer tout cela, c'est mieux...   Toujours des figurines Old GLory. Tube collé à l'horizontale sauf les obusiers (jusqu'à la moitié du 19è siècle, c'est la règle le tir direct, hormis les obusiers)   Jeudi, d'autres canons. Rayés ceux-là...  
23 août 2019

Du Prussien pour le Suisse - 4ème Partie : les grenadiers

Plop, On continue les folies du Suisse au pays de la langue de Goethe, avec la fin de son infanterie. Après la petite guerre, les mousquetaires et les fusiliers et en attendant l'artillerie, voici les mitres dorées et argentées des grenadiers. Magnifiques troupes, de vraies saloperies sur la table, pire encore qu'une nuée d'anglais sur un pauvre carré de la garde...   Toujours des figurines Old Glory. Les plus perspicaces auront remarqué qu'il n'y a que trois plaquettes au bataillon derrière. Choix du suisse? perversité... [Lire la suite]