Plop,

On lance la nouvelle saison avec du vieux. Un peu comme à la télé...

Quelques bataillons de grenzers, moustachus comme il se doit, qui viendront faire le coup de feu avec les chasseurs, jägers et autres bersaglieri. Voire avec du lignard...

Ils ne sont pas très bien côtés.

A Age of Valor, il y a trois niveaux d'expérience Conscrit, Régulier et Elite. Les troupes vraiment supérieures ont un petit truc en plus. Les grenzers, tout comme l'infanterie hongroise, sont Conscrits. Aucun bonus au combat donc.

Au moral, cela dépends de leur motivation qui est homogène au niveau de l'armée ou du corps si on veut affiner. Il s'exprime sous la forme, en nombre de socle, x/y/z x étant l'effectif en socle initial, y quand l'unité est fatiguée et z quand elel est usée. Evidemment, son état influe sur le combat et la manoeuvre... Plus l'unité est fatiguée, plus elle aura de mal au combat et pour obéir à ses ordres.

J'y reviendrai plus longuement ultérieurement, quand on approchera de la date de la LEM... La semaine prochaine, je dévoilerai l'objectif LEM 2020.

Revenons à nos moutons, pardon nos grenzers (mais peut-être sont-ce des brebis égarées, ou alors des bergers qui cherchent à ramener, à coup de fusil dans la gueule, de pauvres brebis ottomanes éloignées de la Chrétienté?). Trève de philosophie.

Les photos.

 

20190717_1708105 bataillons de hongrois. Figurines Old Glory.

 

20190717_170826En 1859, chaque brigade autrichienne se compose, selon le règlement, d'un régiment d'infanterie à 4 bataillons, d'un bataillon d'infanterie légère (jägers, grenzers ou kaiser-jägers) et d'une batterie à pied, habituellement de 6 livres.

Vendredi, quelques fantassins de ligne pour appuyer tout cela, puis dimanche, le point sur l'Opération Godet Rose et quelques photos, la semaine prochaine, l'objectif LEM 2020 et de l'infanterie autrichienne ou prussienne... A voir selon mon humeur...

Pluche

Fred