Plop

Retour en 1859 en Italie, pays du riz (oui je sais, ca vous semble évident, mais pour moi, le riz, c'est plus en Asie). Bon, je referme la page Kultur (du riz) avant de vraiment passer pour un abruti (si ce n'est pas déjà le cas)...

 

De l'infanterie autrichienne.

Au départ, j'avais prévu les 28 régiments présents à Solférino, mais je m'arrêterai, pour le moment, à seulement 8 brigades.

J'ai fait deux omissions sur la peinture de ces troupes, mais je ne corrigerai pas la suite, histoire de garder l'homogénéïté de ma connerie. Je me suis déjà en outre flagellé cent fois tous les soirs avec des orties, ainsi que me pignoler le cul avec une saucisse molle. Oh Seigneur Dieu...

Donc quelques photos de ces 8 premiers régiments

20190605_212814Une petite vue d'ensemble des huit régiments. Toutes sont des figurines Old Glory.

 

20190605_212826En 1859, le kittel a un liseré en bas de la couleur des parements. C'est passé à la trappe dans mes sources. Le temps sec et l'humidité des rizières aura fait disparaître cet élément.

 

20190605_212833Chaque brigade, en 1859, se compose d'un régiment d'infanterie, d'une batterie d'artillerie et d'un bataillon d'infanterie légère (grenzers, jägers ou kaiser-jägers). En 1866, le prince Fafa nous l'explique sur son blog.

 

20190605_212844Chaque corps se compose de 4 ou 5 brigades, endivisionnées en 2 divisions. Réjouter de la cavalerie et de l'artillerie de réserve et on a une belle bête.

 

20190605_212855Je commence ainsi l'infanterie des III, IX et XI Korps de 1859, 1ère armée. 

La suite, plus tard, montrera 9 autres régiments.

Il restera de la cavalerie et un peu d'artillerie pour terminer ce projet autrichien 1859 (avant sans doute de le réouvrir car j'aime les bigs boobs oups les bigs armies.

Pluche

Fred