Le retour du grand épisode pré déménagement

Le retour avec du romain, qui est loin d'être de la tafiole macédonienne ou grecque, quoiqu'en disent les mauvaises langues.

Voilà donc quelques artistes du pilum, des manieurs du scutum, des défonceurs de gueule comme on en a rarement fait ensuite

Ce n'est que la première vague, les hastatis latins

Pourquoi latin?

Car dans l'armée romaine de la république (la vraie, pas la décadente avec César, Antoine, Cléopâtre, ni avec Félix Faure), les légions sont dites doubles avec une légio et une alae, la légio étant romaine et l'alae latine (droit de se battre pour Rome et de payer les impôts, mais pas d'être citoyen). 

A To the Strongest, la règle de Simon Miller, que le FESSE a testé et approuvé, une légion romaine se compose de 6 infanterie lourdes et 2 légère, plus une ou deux unités de cavalerie, en fonction si elle est legio ou alae. Autant dire que le fantasme d'une armée consulaire (deux double légions) est presque une réalité, il ne manque que quelques cavaliers et quelques triariis pour l'assouvir.

Quelques mots sur To the Strongest, que je recommande vivement, mais qui déplaîra aux adeptes des grandes manoeuvres d'infanterie. Le combat est simple, long si frontal entre infanterie lourde, mais rends à celle-ci le rôle qu'elle avait sur les champs de bataille de l'Antiquité. A tester!!!

Le système de commandement est le coeur du système, il y a un systèmpe d'activation et de turn-over très bien pensé. Les combats sont simples, le tir est juste un plus pour le combat, et plein de petites règles donnent le sel, mais rassurez-vous, c'est une règle max par unité, comme par exemple les légionnaires qui se déplacent plus facilement, les armes à deux mains qui donnent un malus à l'adversaire...

Pour revenir à nos Nuances, voilà les hastatis latins

 

20160324_124143(0)

20160324_124156(0)

Deux unités de hastatis, qui contribuent à mon fantasme ludique antique (non pas les thébains et leur bataillon sacré)

Suivront dans le désordre, des princeps, de l'hypapiste, du hollandais pour Blûcher, de la garde impériale française, le bilan hebdomadaire, du blood bowl, le bilan trimestriel et les prévisions, de la sécession. Plus encore deux ou trois trucs bien sympas

Pluche

Fred