En cette fin d'été, j'ai pu rassembler une partie de l'Ost de la Fine Equipe des Stratèges. On répondu présent Lord Nowulf, le Sadique des Alpages, Monsieur Esclave et l'un des Dupont-Dupond de la Volga. Les autres, sous des prétextes aussi fallacieux que "je suis parti en vacances" ou "je suis en travaux chez moi" n'ont pu être là. Ce n'est que partie remise!!!

Et donc, j'ai concocté un petit scénario basé sur du 1815, où les Prussiens sont à l'honneur. On a fait un Ligny like, avec une avant-garde prussienne renforcée au fur et à mesure de la journée et tenant une assez bonne position (celle de la table de Ligny sera autrement plus forte) qui voit débouler depuis deux routes, une partie de l'Armée du Nord.

Lord Nowulf et le Sadique des Alpages prenaient en main trois corps prussiens. Chaque corps est plus léger que le corps original, 18.000 fantassins, 2.000 cavaliers et 64 canons par corps.

En face, Don José et Monsieur Esclave jouaient l'un Napoléon et l'autre "mon bon Soult, flattez-moi". Deux corps, sous Gérard et Vandamme, plus trois corps de cavalerie, le corps de Lobau en flanc et la Garde Impériale étaient au rendez-vous.

 

LE CHAMP DE BATAILLE

20140824_114542

Voici le champ de bataille tout nu, oh Seigneur Dieu, avant que les brutalités ne commencent.

 

photo05

Le même plan avec les noms. Les noms donnés auront leur importance dans le déroulement de la bataille. Tous les villages peuvent contenir l'équivalent d'une unité, saus Saint-Amand qui peut en accueillir 2, et qui se révèle un gros morceau à avaler, même pour des français, habitués à ne pas avoir peur de l'ennemi.

 

LES FORCES EN PRESENCE, DEPLOIEMENT ET PLANS DE BATAILLE

 

Général en Chef : Blücher Bon (3 dés)

 

1. KORPS : Ziethen 2 (14") Valeureux

2 Infanterie de Ligne 5 T2

3 Infanterie de Réserve 5 T1

4 Infanterie de Landwehr 4 T1 Mixte

1 Batterie à Pied de 12 L3 Pied

2 Batteries à Pied de 6 M3 Pied

1 Batterie à Cheval de 6 M3 Cheval

1 Brigade de Dragons 5 LC/LC

 

2. KORPS : Pirch I 3 (15")

2 Infanterie de Ligne 5 T2

3 Infanterie de Réserve 5 T1

2 Infanterie de Landwehr 4 T1 Mixte

2 Infanterie de Landwehr 4 T1

1 Batterie à Pied de 12 L3 Pied

2 Batteries à Pied de 6 M3 Pied

1 Batterie à Cheval de 6 M3 Cheval

1 Brigade de Hussards 5 LC/LC

1 Brigade de Dragons 5 LC/LC

 

3. KORPS : Thielemann 2 (20")

2 Infanterie de Ligne 5 T2

3 Infanterie de Réserve 5 T1

4 Infanterie de Landwehr 4 T1

1 Batterie à Pied de 12 L3 Pied

2 Batteries à Pied de 6 M3 Pied

1 Batterie à Cheval de 6 M3 Cheval

1 Brigade de Hussards/Uhlans 5 LC/LC

1 Brigade de Landwehr Montée 4 LC/LC

 

5. KORPS : Mecklenburg 3 (8")

2 Infanterie de la Garde 7 T2 Garde

2 Grenadiers 6 T2

1 Brigade de Gardes à Cheval 6 LD/LD Garde

1 Brigade de Cuirassiers 5 LD/LD

1 Batterie de 6 M3 Pied Garde

1 Batterie à Cheval M3 Cheval Garde

 

 Les prussiens disposent de 3 corps d'armée, chaque corps de 21-22.000 hommes et de 64 canons et, en option, de la Garde Royale et des Grenadiers (10.000 hommes et 32 canons). La condition d'entrée était l'engagement dans la bataille de la Garde Française. Au début de la bataille, Xaver et Juju n'ont que 14.000 hommes sous la main, avec 32 canons. Le reste du 3. Korps de Thielemann, arrive dès le début de l'engagement, ainsi que Blücher. Les deux autres corps, sous Ziethen et Pirch I, n'arriveront qu'au fur et à mesure de l'affrontement.

Déploiement Prussien InitialLes deux corps prussiens arriveront par les routes, pour fournir un beau renfort. La réserve de Mecklenburg doit suivre Pirch I, mais un état grippal, les bras blancs de la Duchesse de Latoufferie l'empêcheront de rejoindre le vieux maréchal Worwarts à temps...

Le plan prussien semble assez nébuleux. Je ne l'ai toujours pas compris à ce jour... Lord Nowulf et le Sadique des Alpages pourront sûrement l'expliquer dans les commentaires...

En face, la dernière Grande Armée, commandée par Napoléon, sans Berthier.

Général en Chef : Napoléon 1er Bon (3 dés)

 

3ème Corps : Vandamme 3 (18") Valeureux, Agressif

8 Brigades d'Infanterie 5 T2

1 Division de Chasseurs à Cheval 5 LC/LC

2 Batteries de 6 à Pied M3 Pied

1 Batterie de 6 à Cheval M3 Cheval

 

4ème CORPS : Gérard 2 (18") Valeureux

8 Brigades d'Infanterie 5 T2

1 Division de Chasseurs à Cheval 5 LC/LC

1 Batterie de 12 à Pied L3 Pied

2 Batteries de 6 à Pied M3 Pied

 

6ème CORPS : Lobau 2 (9") Valeureux

4 Brigades d'Infanterie 5 T2

1 Brigade de Chasseurs 5 LC/LC

1 Batterie de 6 à Pied M3 Pied

 

2ème CORPS DE CAVALERIE : Exelmans 3 (4")

3 Brigades de Dragons 5 LD/LD

1 Batterie de 6 à Cheval M3 Cheval

 

4ème CORPS DE CAVALERIE : Milhaud 2 (4") Valeureux, Agressif

3 Brigades de Cuirassiers 6 LD/LD

1 Batterie de 6 à Cheval M3 Cheval

 

1er CORPS DE CAVALERIE : Pajol 3 (4")

1 Brigade de Chevau-légers 5 LC/LD

1 Brigade de Hussards 6 LC/LC

1 Brigade de Dragons 6 LD/LD

1 Batterie de 6 à Cheval M3 Cheval

 

GARDE IMPERIALE : Drouot 2 (20") Valeureux

2 Brigades de Vieille Garde 8 T2 Vieille Garde

2 Brigades de Moyenne Garde 7 T2 Garde

2 Brigades de Jeune Garde 6 T2 Garde

2 Batteries à Pied de 12 L3 Garde

2 Batteries à Pied de 6 M3 Garde

2 Batteries à Cheval de 6 M3 Garde Volante

1 Régiment de Grenadiers à Cheval 8 LD/LD Garde

1 Régiment de Chasseurs à Cheval 7 LC/LD Garde

1 Régiment des Dragons "Impératrice" 7 LD/LD Garde

1 Régiment de Lanciers Polonais 7 LC/LD Garde

 

Le déploiement français se fait hors table, et le plan français était simple et redoutable. Sur leur droite, le 4è corps de Gérard devait attaquer l'extrême gauche prussienne, tandis que Vandamme devait faire la même chose sur la droite prussienne, après que Pajol et ses cavaliers aient poussé sur l'aile droite prussienne pour faire mine de la tourner. L'objectif était double. Etirer le dispositif prussien en largeur, de manière à permettre à la Garde et aux deux corps de cavalerie lourde, sous Exelamns et Milhaud, de perforer le centre prussien et de le couper en deux.

Le plan devait être parachevé avec l'irruption de Lobau sur l'extrême droite prussienne, quasiement dans leur dos, pour achever leur destruction finale.

Tous ces plans seront contrariés par les règles spéciales, inconnues des joueurs. Chaque corps peut rentrer que grâce à un jet d'initiative réussi. Un corps en marche de flanc peut se tromper de route, Lobau réussira-t-il son jet d'orientation? Et Mecklenburg ne pourra tester son arrivée qu'à partir du moment où une unité de cavalerie ou d'infanterie de la Garde Impériale engagera une unité prussienne.

Déploiement Français

Le plan français à priori imparable.

 

LES FRANCAIS ARRIVENT

Alors que les prussiens font leurs derniers réglages, les colonnes françaises arrivent par les routes de Charleroi et de Fleurus.

PHOTO 01

Au fond, Gérard, après avoir connu un moment d'hésitation, reprends sa marche en avant vers l'Ecole de Natation. C'est là qu'un régiment de Landwehr de Poméranie, acculé par l'infanterie française, prendra sa première leçon de natation...

Au premier plan, Pajol, ouvrant la voie, se dirige très rapidement vers les Caves à Vin. Il faut dire que les hussards, plus à une beuverie près, ont entendu dire que ces caves recelaient de forts bons crus. Vandamme suit, il va se mettre en position sous le couvert de sa cavalerie.

Au centre, Napoléon est monté au sommet de l'observatoire qui porte depuis son nom.

La suite au prochain épisode