Et voilà, Fontainebleau, c'est la semaine prochaine.

 

La table est prête. Pas fin prête, il manque les villages. Ils sont en cours... de finition.

La preuve.

20131021_121644

Ce sont les villages plus campagnards, aux toits de chaume. Il ne restera qu'à peindre la tranche en noir, après avoir viré le flocage en trop.

Pour les villages urbains, le sol sera composé de sable peint, pour représenter plus urbain (enfin, urbain sans pavé hein, on est au 18è siècle... au début en plus...)

Et voici les 18 plaques de terrain, en commençant par l'ouest, puis le centre et enfin l'est.

L'ouest

20131021_111551

Les grandes étendues vert foncé sont les forêts. Je ne vais pas mettre de sapin, histoire de densifier les autres forêts, mais je suis en train de socler les arbres que j'ai acheté il y a quelques années... humhum

Les zones de cailloux et de vert, ce sont les marais.

Les autrichiens voulaient faire passer toute leur armée dans ce goulet. L'intransigeance des russes et des prussiens leur fit admettre le mal fondé de leur plan. Mais ils firent passer le 2è corps par le goulet, ce qui attirât, tout en fin de journée, la vieille garde, l'empêchant ainsi de frapper un coup fatal vers Gulden Gossa, au centre du champ de bataille.

 

20131021_112452

Le centre. Il reste un bout de rivière, mais l'essentiel du terrain est composé de vastes plaines ondulées. De puis le sud (premier plan), un grand plateau descend sur wachau, avant que plusieurs hauteurs ne viennent rompre le terrain. C'est ici que les grandes charges de cavalerie de Murat ont eu lieu. Le prince Fafa en salive déjà d'avance, je le sais...

 

20131021_112957(1)

Et voici l'est. Le terrain, toujours ondulé, est toujours une vaste plaine, mais parsemée de grandes étendues de bois et forêts qui coupent le champ de bataille.

Bon, les villages, les arbres, et finir les sapeurs (vaincre la flemme...)

J'ai plus qu'à étiqueter les troupes pour la présentation et faire les feuilles d'OB.

Pluche

Fred