Après la présentation des fines équipes et du terrain, les hostilités commencent. Après avoir remporté l'initiative, chose qu'ils feront régulièrement, les français donnent le coup d'envoi.


J'ai cru comprendre du plan de SMI, Jibibi ou jichauve pour les intimes, consistait à fixer la ligne ennemie au centre après avoir pris la ligne des objectifs, Markleeberg, Wachau et Lieberkwolkwitz, pendant que MacDonald et Sébastiani, dès leur arrivée sur la table, devaient aller serrer les fesses face à Klenau.

En attendant les masses de ruptures, composées de deux corps de jeune garde (20.000 hommes appuyés par 100 canons) et deux corps de cavalerie de réserve (12.000 cavaliers environ, avec 50 canons), et enfin la vieille garde en troisième lame, au cas ou ca bougerait encore dans la ligne de front en face.

Du côté des coalisés, le plan devait être partagé entre le canonisme de l'un (on reste là et on tire), la prudence de l'autre (attention, si on bouge, ils nous voient...) et le assauuuuuuuuuuut du troisième... Belle coalition!!!

 

Les français commencent leurs mouvements.

20130608_103523

Allez mes petits chéris, défoncez-les comme ils le méritent, doit se dire SMI.

20130608_103635

Le sacrifié responsable de l'aile gauche française, Vincent, fait avancer ses unités pour prendre possession de Lieberkwolkwitz. Il avance le 5ème Corps pour, prétend-t-il, faire de la place pour que les 11ème et 2ème Corps de Cavalerie, puissent manoeuvrer à leur aise. Le Bois de l'Université sera-t-il l'objet d'âpres combats comme dans la réalité?

20130608_105022

Et voilà, pendant que vous foutez rien, je fais rentrer les renforts!!!

20130608_104535

Les coalisés ne sont pas en reste. Ils font rentrer leur cosaques devant les autrichiens de Klenau. Le reste de l'armée russe avance timidement là ou Rémikovitch commande, c'est à dire ne bougent pas. Ghislain fait avancer ses canons pour attendrir la défense française.

 

20130608_103205

Les autrichiens laissent les cosaques prendre le terrain pour faire écran. Mais sont-ils au courant que la bataille a commencé? "Putain de merde, il est ou ce foutu message du Prince Schwarzenberg avec les ordres? - Ah il est là. Bon alors, il me dit quoi? Avancez le plus vite possible. Ooohhhh meeeeeerde!!!"


La bataille ayant commencé à 9 heures, la bataille a commencé au Tour 1, Impulsion 3. Va-t-il y avoir une 4è et dernière impulsion? OUI.

20130608_110524

Les autrichiens se décident enfin à bouger. Lentement, à l'autrichienne, canons dans les intervalles des brigades. Ca va saigner!!!

 

20130608_110535

Ghislain règle le mouvement de ses cosaques, afin d'aller fixer la cavalerie lourde française, et de permettre au corps autrichien de se déployer à son aise, sans se faire charger en flagrant délit de mauvaise position par des culs de fer. Le prince Scharzenberg semble assez dubitatif...

 

20130608_110943

Rémikovitch semble inquiet. Le prince Scharzenberg, derrière lui, en profite pour se foutre un peu de sa gueule. Non mais, ca lui apprendra à ce connard de russe à pas suivre ses plans géniaux.

 

20130608_110935

A moins que cela soit les renforts de MacDonald... Pourtant, au vu de la prestation de Mac Donald lors de la partie test, il ne devrait pas être inquiet...

Pendant que les russes et les prussiens manoeuvrent plus ou moins, les autrichiens ont commencé à prendre le terrain autour du Bois de l'Université.

20130608_110916

Ghislain fait avancer ses troupes en direction de Lieberkwolkwitz, surement pour faire un grand mouvement en pince avec les autrichiens de Klenau.

 

20130608_111538

Une vue générale de la bataille montre bien le système employé par les coalisés. Si leur gauche n'a presque pas bougé, et si leur centre n'a fait qu'avancer ses batteries, sa droite et son aile marchante (autrichienne) entrent en action.

 

Ce n'est guère du goût des français qui commencent à faire manoeuvrer leur aile gauche (Mac Donald et Sébastiani) contre Klenau, pendant que Lauriston renforce Lieberkwolkwitz et ses alentours.

20130608_112150

Mais ces moustiques à moustache gênent. Il faut les dégager.

 

20130608_112139

Une brgade de chasseurs est dépêchée face aux cosaques. Le choc est rude pour les cosaques, mais qui restent vivants. Avec 1 Point de Force restants, mais vivants...

Et le Tour 1 s'arrête...

A demain pour le Tour 2.