L'unité qui compose la masse de la cavalerie française sous l'empire : 30 régiments environ, alors que les cuirassiers et carabiniers, si souvent sur-réprésentés sur nos tables, n'avaient que la moitié de ce nombre.

Donc, il est bon de rendre justice à cette inestimable arme de notre cavalerie lors du premier empire : les chasseurs à cheval.

Photo 783

Les 4è et 7è régiments, appartenant à la même brigade lors de la campagne de 1813.

A Fast Play Grande Armée, ils passent d'un tout à fait honorable 5 PF, avec mouvement et combat en Cavalerie Légère, à 4 Points de Force en 1813, ce qui les met en gros au niveau de la milice à cheval prussienne.

Ca m'en fait maintenant 4 (de mémoire). Avec un peu de hussards, de chevau-légers et de cavalerie étrangère, cela donne une belle cavalerie légère.

Pluche

Fred