Et voilà, ma première bande, que l'on qualifieras pour faire genre historique, escouade.

Mais non bande. Car quelle belle bande, leur chef déjà, le lieutenant Grossec, que ses hommes appellent entre eux Gros Sexe, et son sergent le bien-nommé Labouteille.

Puis le grenadier Michel, qui n'a que son courage pour lui.

Le voltigeur Jean, plus rusé qu'un renard et plus prudent qu'une souris hors de son mur.

Puis le chasseur André, plus pillard que les autres.

Mais l'un des fusiliers, celui du 17è, Nicolas, ne donne pas sa part au lion.

L'autre chasseur, Joachim, plus opportuniste qu'une girouette.

Et les autres fusiliers ne sont pas en reste :

Emmanuel, dont le goût immodéré pour les framboises le perdra un jour,

Auguste, qui voulait faire artilleur,

François, qui déteste tout ce qui parle allemand,

et enfin Louis-Nicolas, un futur officier à n'en pas douter, et fidèle.

Toute ressemblance avec des maréchaux célèbres ne serait que pure coïncidence et entièrement fortuite...

Photo 764

Quelle belle brochette. Les plus observateurs auront remarqué des formes blanches dans le lointain. Une autre bande de joyeux drills...

Pas de billet demain, travail la journée et club le soir.

A dimanche, l'Empereur arrive.

Pluche

Fred